Il y a 163 visiteurs en cet instant

Les dernières mises à jour des textes accompagnant les timbres effectuées en date du 17 août 2019

N° Y & T 
Pour voir les timbres concernés cliquez sur leur image
ATTENTION : certains liens internes aux pages de timbres (photos, vidéos) peuvent ne pas fonctionner ici

Un peu d’histoire
Avocat, député, journaliste, trois passions qui guideront Alexandre Varenne tout au long de sa vie. Le 4 octobre 1919, il a 49 ans lorsque paraît le premier numéro de La Montagne à Clermont-Ferrand, où est né le fondateur. « En avant ! », l’éditorial de Varenne, affirme sa volonté de répondre à « l’impérieux besoin d’une démocratie nouvelle après l’ouragan de misères inouïes que vient de vivre notre pays ». Référence à la Convention, le journal prend le nom de la Montagne, le parti le plus proche du peuple qui siège en haut des gradins de l’Assemblée nationale. Alexandre Varenne ne fera jamais la moindre concession sur ses combats républicains et sur son obsession d’une liberté absolue pour la presse. Il lui en coûtera pourtant lorsque, face à la censure de l’État français, il défend pied à pied la ligne politique du journal malgré les menaces répétées. Mais la pression devient trop forte, les ultimatums du pouvoir pétainiste sont quotidiens ; le 27 août 1943, dans un éditorial rageur titré « Briser la plume », Alexandre Varenne saborde La Montagne, devenu le journal le plus censuré de France.

Cet acte de refus du mensonge et d’affirmation de sa liberté vaudra à La Montagne d’être le premierjournal à être autorisé à reparaître sous son nom à la Libération.

Ami de Jean Jaurès au côté duquel il avait débuté à L’Humanité, avocat de Jean Zay, vice-président de la Chambre des députés après la victoire du Cartel des gauches, engagé dans la résistance en Auvergne, Alexandre Varenne avait été nommé gouverneur général d’Indochine en 1925. Pendant trois ans, il mit en oeuvre une politique émancipatrice, soucieuse du droit des peuples, qui préfigurait déjà la décolonisation.

Alexandre Varenne deviendra – enfin – ministre d’État, le 26 juin 1946, à plus de 75 ans, dans le gouvernement provisoire de la République dirigé par Georges Bidault et dans lequel il côtoie Maurice Thorez, Robert Schuman, Edmond Michelet, Marcel Paul, entre autres. Moins d’un an plus tard il s’éteint dans son bureau à Paris, le 16 février 1947, alors qu’il travaille sur la constitution de la IVe République. « Il fut un admirable Français », dira Édouard Herriot, alors président de l’Assemblée nationale, dans son éloge funèbre lors des obsèques à Clermont-Ferrand. © La Poste - Fondation Varenne - Tous droits réservés
D’après le communiqué de presse de Phil@Poste 
Mis à jour le 17/08/2019 à 16h28








Fernand Léger, né le 4 février 1881, à Argentan (Orne) et mort le 17 août 1955, à Gif-sur-Yvette (Essonne), est un peintre français, aussi créateur de cartons de tapisseries et de vitraux, décorateur, céramiste, sculpteur, dessinateur, illustrateur. Il a été l'un des premiers à exposer publiquement des travaux d'orientation cubiste1, même si on a parfois qualifié son style de « tubiste ».
D’après Wikipédia

Mis à jour le 17/08/2019 à 16h09

L'hermès bicéphale de Fréjus est un pilier hermaïque du Ier siècle, découvert en 1970 lors des fouilles d'une insula (immeuble romain), au Clos de la Tour.
Le buste en marbre blanc représente probablement sur une des faces le visage de Pan, un faune, dieu de la musique dans la mythologie romaine et, sur l'autre, celui de Bacchus, dieu du vin.
L'hermès bicéphale est devenu l'emblème de la ville de Fréjus.
D’après le site web du Musée archéologique de Fréjus 

Un pilier hermaïque est un pilier surmonté d’une tête sculptée d’Hermès.
Mis à jour le 17/08/2019 à 12h23

La campagne d’Égypte est l'expédition militaire en Égypte menée par le général Bonaparte et ses successeurs de 1798 à 1801, afin de s'emparer de l'Égypte et de l'Orient, et ainsi bloquer la route des Indes à la Grande-Bretagne dans le cadre de la lutte contre cette dernière. Elle était en effet l'une des puissances à maintenir les hostilités contre la France révolutionnaire.

Elle se double d'une expédition scientifique, de nombreux historiens, botanistes, dessinateurs accompagnant l'armée afin de redécouvrir les richesses de l'Égypte. Elle est donc parfois aussi appelée « expédition d’Égypte », lorsque son côté scientifique, moins martial, est considéré.

Le 19 mai 1798 (30 floréal an VI), aussitôt après l'arrivée du trésor monétaire pillé à Berne, le corps expéditionnaire français quitte Toulon, mais des navires les accompagnent de Marseille, Gênes, Ajaccio, Civitavecchia. Au total plus de 400 navires prennent part à cette flotte, ainsi que 40 000 hommes et 10 000 marins. La flotte s'empare tout d'abord de Malte le 11 juin, puis débarque à Alexandrie le 1er juillet.

Une des plus célèbres batailles de cette campagne est la bataille des Pyramides qui a lieu le 21 juillet 1798.

Les troupes révolutionnaires sont finalement vaincues et doivent abandonner l'Égypte mi-1801.
D’après Wikipédia 
Mis à jour le 17/08/2019 à 11h02

Google

     

Warning: strtr(): The second argument is not an array in /home/clients/d76e9122e098cfae13b1a5c6c508c60e/web/inc/Ecriture_Cptr.inc.php on line 64
Ce site a été visité 47114 fois - précédente visite le 15/07/2020 à 00h 26mn
Mois de juillet 2020: 876 848 visites cumulées des pages pour 277 867 visites du site.
Warning: strtr(): The second argument is not an array in /home/clients/d76e9122e098cfae13b1a5c6c508c60e/web/inc/Ecriture_Cptr.inc.php on line 64
- cette page a été visitée 47114 fois - précédente visite le 15/07/2020 à 00h 26mn
Mois de juillet 2020: 876 848 visites cumulées des pages pour 277 867 visites du site.


Pour remonter en haut de page faire un double clic où vous voudrez...